Bonne année 2015

Soilplacing

 

 

 

Il existe de nombreux programmes de recherche pour réduire les coûts d’entretien des infrastructures de ligne ferroviaire ou pour la réhabilitation des lignes anciennes.

 

A la demande de la SNCF, Keller Fondations Spéciales est intervenu en 2006 pour la réalisation d’une planche d’essais consistant à tester un de ses nouveaux outils du procédé Deep Soil Mixing adapté à une intervention sur des lignes ferroviaires en circulation : le Soilplacing.

 

Le développement s’inscrit parfaitement dans le programme de recherche européen INNOTRACK (INNOvative TRACK system) dont les axes de recherche sont  justement d’utiliser les matériaux du site et de limiter au maximum les interruptions de circulations.

 

Le cahier des charges du procédé de renforcement de sol adapté pour travailler sous les voies ferrées existantes de la SNCF était le suivant :

  • rails et structure de voie laissĂ©s en place,
  • prĂ©servation de la propretĂ© du ballast (aucune pollution par du coulis autorisĂ©e),
  • traverser d’une structure de voie très compacte sur 2 m d’épaisseur environ en limon traitĂ© au ciment entre 2 traverses distantes de 40 cm environ,
  • rĂ©alisation d’un rĂ©seau d’inclusions d’un diamètre supĂ©rieure Ă  400 mm,
  • aucun soulèvement de voies autorisĂ©.

 

Pour respecter de telles contraintes, le Soilplacing d’un diamètre de 150 mm plié et de 600 mm avec les ailettes de malaxage dépliées, été installé sur une foreuse de fabrication Keller de petit gabarit caractérisée par un couple de rotation très puissant pour permettre le malaxage du sol.

Avec la collaboration du LCPC, une planche d’essais a été réalisée à proximité de la gare TGV de Haute Picardie en 2006. Elle devait permettre de vérifier la possibilité de forer en petit diamètre à travers la structure de voie à l’abris d’un tubage pour ne pas polluer le ballast, de déplier l’outil puis de malaxer le sol en place avec du coulis de ciment entre un horizon compact et la structure de voie de manière à réaliser une colonne de sol malaxé Soilplacing. La dernière étape a consisté à plier les ailettes à nouveau et à sortir l’outil du forage sans détériorer la voie et sans polluer le ballast avec le coulis de ciment.

Des essais de laboratoire ont été réalisés sur le matériau malaxé afin d’en connaitre sa résistance et deux essais de chargement ont été réalisés sur des colonnes de sol malaxé instrumenté par des extensomètres LCPC.

Les résultats de cette planche d’essais a permis de constater que le procédé a parfaitement respecté le cahier des charges très stricte de la SNCF.

 

 

Voir / télécharger

 

voir l'image voir l'image voir l'image voir l'image