Bonne année 2015

Soutènement

Photos

 

voir l'image voir l'image

 

voir l'image voir l'image

 

Elément vertical permettant la retenue des terres.

Elles peuvent être de différents types :

  • Mur poids
  • Paroi composite (acier + bĂ©ton ou acier + bois)
  • Paroi bĂ©ton (moulĂ©e, pieux disjoints, pieux sĂ©cants, jet-grouting, DSM)
  • Paroi acier (palplanches)

 

 

Principaux procédés

 

Cette paroi provisoire est de type composite. Elle est la plus répandue car son exécution est rapide et nécessite peu de place (ép. environ 30 cm). Cette paroi est réalisé hors nappe.

Cette technique consiste à ficher des profilés dans le sol par fonçage, forage ou battage selon un espacement d’environ 1 à 1,5 m.

Les terrassements sont alors réalisés par passes afin de permettre la mise en place des parements (bois ou panneau béton). Ce type de paroi est généralement auto stable pour des hauteurs de soutènement < 3,5 m et clouée ou butonnée pour des hauteurs de soutènement supérieure.

Cette paroi est de type béton. Elle nécessite la mise en place d’une machine de forage de gros gabarit (35T) de part son inertie (de 50 à 80 cm d’épaisseur). Elle permettra cependant des hauteurs de soutènement plus importantes. Elle est généralement utilisée comme paroi définitive et fera donc partie intégrante de la structure du nouveau bâtiment.

En présence d’eau sur la hauteur du soutènement, les pieux seront sécants. Ils permettront d’assurer également l’étanchéité du soutènement.

 

 

Exemples de chantiers (format PDF)

 

 

 

Voir / télécharger