Bonne année 2015

Injection solide type Compactage Horizontal Statique (CHS)

Le procédé de Compactage Horizontal Statique a été mis en oeuvre pour la première fois aux Etats-Unis dans les années 50 par les ingénieurs de Hayward Baker Inc.

 

Le CHS est un procédé d'injection solide.

 

 

 

 

Origine et développement

 

Le procédé de Compactage Horizontal Statique, mis en œuvre pour la première fois par Hayward Baker Inc., la filiale de Keller aux Etats-Unis dans les années 50, a été développé considérablement par la suite, de telle sorte que depuis le début des années 90, il trouve une diffusion croissante en Europe également.


 

Mode opératoire

 

Le CHS est un procédé d’injection solide. Après avoir battu ou foré une tige métallique à une profondeur donnée, le matériau non liquide est injecté sous pression et sous faible débit. Le matériau déplace le sol latéralement. L’injection est arrêtée sur un critère de pression ou de volume. Il y a amélioration globale du sol en périphérie de l’injection. Cette opération est répétée sur la hauteur de la couche à renforcer.


 

Applications et avantages

 

Augmentation des caractéristiques du sol de fondation de portance insuffisante et augmentation de sa densité relative pour réduire le potentiel de liquéfaction. Cette technique a l’avantage de cibler uniquement la couche à traiter en traversant blocs ou couche indurées même à grande profondeur.

Par la forme obtenue, colonne continue de diamètre variable, le renforcement de sol peut également être considéré comme un renforcement par inclusion rigide type INSER® et servir de renforcement de sol.

 

  • Confortement ou renforcement de fondations

Augmentation ou rétablissement de la capacité portante du sol sous des fondations existantes, par exemple en cas d’augmentation des charges (nouveaux planchers, nouveaux appuis, etc...) ou de tassements constatés. Cette technique a l’avantage de réduire les coûts liés aux modifications des fondations sur les chantiers de rénovations. Ce procédé constitue une variante intéressante aux micropieux.

 

Remplissage des fontis ou cavités et reconfinement du sol décomprimé en périphérie.

En site urbain, le CHS s’adaptera également au traitement d’anciennes galeries (condamnées ou mal remblayées), présence de marnière ou anciennes carrières.

Pour ce type de pathologie, le grand avantage de cette technique est une maîtrise des volumes injectés et de leur positionnement, contrairement à une injection du coulis.


   

 

 

Voir / télécharger

 

voir l'image voir l'image voir l'image voir l'image