Bonne année 2015

Injections de coulis

C’est un des procédés les plus anciens d’amélioration de sols : injections de comblement, injections d’imprégnation, injections de clavage… toutes ces étapes sont souvent combinées avec un autre procédé d’amélioration de sols ou de fondations profondes.

 

 

 

 

Principe

 

Pour le percement de tunnel en zones urbanisées, on peut protéger les ouvrages avoisinants vis-à-vis des tassements de manière beaucoup plus fiable que n’importe quelles autres techniques d’injection.

 

 

Mode opératoire

 

L’injection se réalise à partir d’un maillage de forages équipés de tubes crépinés, tubes à manchettes ou canules, suivant les techniques recherchées. Ces tubes ou canules sont mis en place dans une gaine de coulis de ciment qui empêche la remontée de coulis le long du forage. Le coulis est ensuite injecté sous faible pression dans le terrain et pénètre dans les vides interstitiels du terrain avant sa prise.

Le coulis est classiquement composé d’eau, de ciment et de bentonite, parfois de sablons ou cendres volantes. Ce peut être également un gel chimique en cas de recherche de prise rapide et d’étanchéité.

 

 

Applications

 

Le procédé permet de combler les vides dans et sous les fondations en moellons déstructurées par déversement ou délitage ou sous dallage et radier.

L’injection de cavités est également possible : dissolution de gypse, vides karstiques ou carrières, moyennant des procédures et des matériaux spécifiques (cf. normes IGC).

 

   

 

 

Voir / télécharger

 

voir l'image voir l'image