Bonne année 2015

Voiles minces vibrés

Quand le site offre suffisamment de place, il s’agit d’une excellente alternative aux palplanches.

 

 

 

 

La technique

 

Le voile mince vibré consiste en la création d'une mince paroi au coulis d'épaisseur moyenne comprise entre 5 et 15 cm, ancrée dans un horizon géologique peu perméable. Cette "jupe" crée ainsi un écran étanche.

C'est généralement avec un outil vibrant (vibreur Keller à torpilles ou profilé métallique spécifique attelé à un vibrofonceur) que le forage est effectué jusque dans l'horizon imperméable.

La paroi étant fine et non armée, il importe que le voile ne soit soumis à aucun effort de flexion (positionnement éloigné de la crête de talus).

 

 

RĂ©sultat

 

On obtient une paroi d'épaisseur moyenne comprise entre 5 et 15 cm, et dont la perméabilité se situe entre 10-7 et 10-8 m/s.

Ces ordres de grandeur sont suffisants (associés à ceux de la couche géologique formant bouchon de fond) pour disposer d'une fouille suffisamment sèche pour permettre les travaux de génie civil.

 

 

Application

 

Plus économique que la création d'un rideau de palplanches, cette technique est particulièrement bien adaptée aux chantiers ouverts avec de l'espace, afin de permettre un positionnement suffisamment éloigné de la paroi par rapport à la fouille. C'est bien souvent le cas pour des chantiers de stations d'épuration ou usines d'eau potable.

Cette technique est également très employée pour la réhabilitation de digues ou de berges de canal.

Elle peut servir également d'écran étanche pour raccordement de la membrane élastomère autour d'un bâtiment construit en dallage sur terre-plein sur des sols sensibles au retrait-gonflement qu'il convient d'isoler des eaux de ruissellement.

Cette technique peut également être utilisée pour tous les procédés de confinement réalisés dans le cadre des opérations de dépollution des terres.

 

 

Applications

 

   

 

 

Voir / télécharger

 

voir l'image voir l'image voir l'image voir l'image